Trinity's hobbies

08 juillet 2017

Un peu de pub... parce que ça le vaut bien...

J'adore fréquenter les belles pharmacies... Petite, je jouais à la pharmacienne... D'ailleurs j'ai même entrepris des études dont l'ambiance bêcheuse... m'a très vite exaspérée et donné l'envie de ne surtout pas faire ce métier... Mon médecin m'a prescrit "il faut que tu fasses des trucs de filles". Alors je suis mon traitement.

Cette petite introduction, pour comprendre que j'aime acheter des produits en pharmacie... Je suis une fan d'URIAGE et de ROGER & GALLET...

Depuis plusieurs années, je complète ma gamme de parfum par les eaux de toilette Roger&Gallet.... Je suis une fan de Gingembre Rouge....

WP_20170707_19_09_46_Pro WP_20170707_19_17_02_Pro

3337875205054 3337875205160 3337875205184

3337875485272 3337875508803

J'adore le gel douche "ressourçant" à l'amande persane, celui qui sent si bon la colle Cléôpatre de notre enfance. 

3337875200776

Là je viens de découvrir la gamme de soins Aura Mirabilis... un bonheur... une sensation de frais sur la peau, une fraicheur olfactive...

 WP_20170707_19_07_35_Pro

3337875516075 3337875516143

Et hier j'ai enfin pu découvrir la nouvelle eau de parfum YLANG... alors attention... quand j'ai senti ma maln immédiatement j'ai eu une réaction assez irritée mais après quelques minutes.... Eh bien, c'est l'enchantement....

3337875563536

Posté par Trinityxyz à 13:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Burn out...

Après une longue, très longue absence... me revoilà...

Je n'avais plus brodé depuis bientôt deux années... Arrêt, tout d'abord, à cause des épicondylites que j'ai mis du temps à calmer et ensuite un changement de boulot qui m'a accaparé l'ensemble de mon temps pendant 18 mois... et conduit jusqu'au burn out.

Je tente de me remettre de cette douloureuse maladie du travail...

Je ne conseille à personne la gestion d'un EHPAD.... Actuellement dans la plupart des EHPAD, les tutelles, les décideurs nous demandent d'organiser une maltraitance institutionnelle... Nous n'avons pas de moyens financiers qui nous permettraient d'avoir au moins un effectif de soignants décent pour s'occuper dignement et humainement de nos aînés. La non maltraitance est possible au prix d'une créativité qui épuise les soignants et maltraite ouvertement les managers qui sont sans cesse en conflits avec leur conscience professionnelle, leur éthique... et le maintien à tout prix du cadre de fonctionnement déjà insuffisant.

C'est HONTEUX !

Je me suis battue, pendant 18 mois, pour faire tourner ce qui est impossible étant donné nos moyens humains et logistiques... Je me suis épuisée face à des services supports dont l'encadrement est incompétent et clairement fainéant, une direction qui manifestement refuse de prendre ses responsabilités sur le massacre qu'elle nous oblige à tenter d'organiser. Des chefaillons nuisibles, malveillants prêts à tout pour vous pousser à la faute afin de préserver leurs privilèges injustes étant donnés leurs capacités, qualifications et compétences... 

Rendez-vous compte, chaque aide-soignant doit chaque matin faire la toilette à la chaine de 20 personnes... Comment pouvoir être bienveillant dans ces conditions ????

On n'a rien trouvé à me reprocher sur mon travail... malgré le harcélement d'un des chefaillons...

Ah si...

Je suis trop gentille et trop empathique avec mes collaborateurs.... je devrais uniquement les surveiller et les sanctionner parce qu'ils prennent des pauses trop longues....

Mon type de management est tellement mauvais que depuis que je suis là, l'absentéisme "ordinaire" a disparu....


Ah oui, je suis tellement mauvaise que les agents reviennent systématiquement quand c'est moi qui les rappelle... Ce qui est le signe d'une confiance évidente envers leur encadrement. 

Enfin, je suis une vilaine qui ose faire de la traçabilité, argumenter, signaler les dysfonctionnements, les manques de matériel basique, rappeler les demandes non honorées par les services support depuis des mois... En effet, en faisant cela "j'oblige" mes supérieurs à agir...

Et par dessus tout, je ne suis pas un gentil petit soldat, stupide qui obéit au doigt et à l'oeil et qui ne remet jamais en cause le système et ses défaillances...

En gros, je fais mon boulot et même plutôt bien.... mais j'ai la faiblesse de ne pas mépriser ceux que j'encadre...

Mon autorité s'affirme par mes compétences, l'exemple que je donne, ma légitimité... et ça marche !

MAIS je suis atypique... ET en avance de quelques révolutions managériales au sein des hôpitaux...

Je n'ai jamais adhéré au taylorisme et lean management (qui n'a de participatif que le nom).

Je suis plus dans un management dit éclairé... et ça marche... Bon, ok, sauf avec la CGT encore enfermée dans sa pseudo lutte des classes mais surtout dans ses revendications partisanes pour ne rien faire... Ah si, se créer des privilèges individuels... mentir, harceler ses collègues, ses supérieurs... et empêcher toute amélioration des conditions de travail des autres, ceux qu'ils sont sensés représenter.

Modeles-management-generations

Posté par Trinityxyz à 12:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 septembre 2016

Conseils épicondilyte

Je profite d'une réponse à un commentaire pour vous partager ce conseil pour l'épicondilyte.

Mon médecin m'a donc conseillé l'utilisation d'une souris ergonomique afin de soulager mon coude. J'ai donc cette souris depuis plusieurs mois, je l'utilise essentiellement à la maison car étant donné sa taille pas toujours évident de l'emmener partout.

Certes, c'est tout de même un investissement (environ 50 euros) et le soucis est que le chat aime jouer avec la boule...

Autre conseil, toujours avoir son coude posé.

Un article avec quelques conseils pertinents : Souris_antidouleur

Logitech

souris ergo1 souris ergo2

 

Prévient des risques de tendinite!

Confort exceptionnel pour droitiers comme pour gauchers grâce à la conception ambidextre. Utilisez la boule pour effectuer le défilement automatique. Contrôle minutieux du bout des doigts pour des déplacements de curseurs rapides et précis. Technologie optique. Modèle filaire 4 boutons. Compatible Windows XP/Vista. Mac OS x 10.3.9 ou > connexion sur port USB.

Des livres pour rester en santé!
Découvrez les livres de Denis Fortier; des guides pratiques conçus pour vous permettre de rester en santé!
http://www.conseilsdunphysio.com

LE BLOGUE

Posté par Trinityxyz à 16:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 janvier 2016

Epicondylite

Cette blessure, communément appelée ''tennis elbow'', provient d'une inflammation des muscles de la face dorsale de l'avant-bras qui s'attachent à la surface externe du coude. Le tout peut résulter d'un micro-traumatisme (mouvements répétitifs) ou encore d'un traumatisme direct. Généralement, une douleur se fait sentir au site d'attache du tendon des muscles épicondyliens à la portion osseuse de la face externe du coude, lorsque l'on demande au muscle une force supérieure à ce qu'il peut supporter.

Facteurs de risques

Épicondylite - Tennis elbow

  • Surutilisation
  • Faiblesse ou débalancement musculaire
  • Méthodes de travail inadéquates
  • Mauvaises méthodes d'entraînement

Interventions en physiothérapie

Diminuer l'inflammation et la douleur à l'aide :

  • D'un appareil appelé l'ultrason
  • De la glace

      (Une certaine dose de repos est aussi nécessaire pour donner une chance à l'articulation de votre coude.)

Regagner l'amplitude articulaire perdue à l'aide :

  • De la thérapie manuelle au niveau musculaire et au niveau de l'articulation du coude.
  • Des exercices d'assouplissements

Renforcer les muscles atteints afin d'éviter les risques de récidives.

  • Des muscles plus forts seront davantage en mesure d'effectuer la commande qu'on leur demande.

Trouver des méthodes de travail et d'entraînement qui sont plus adaptées à vous.

Votre physiothérapeute est le spécialiste du système musculo-squelettique. N'hésitez pas à le consulter. Il peut vous aider à améliorer votre condition et à retrouver vos habitudes de vie et vos activités qui sont importantes pour vous.

Épicondylite : définition, symptômes et facteurs de risque

L’épicondylite est une inflammation de certains tendons du coude, responsable d’une douleur du coude. Cette affection apparaît suite à des gestes du bras et de la main, répétés et/ou intensifs. Elle fait partie des troubles musculo-squelettiques du membre supérieur. Les premières personnes touchées sont les professionnels effectuant des tâches répétitives, les personnes bricolant souvent et les joueurs de tennis.

L’épicondylite entraîne une douleur du coude touchant la zone de l’épicondyle, petit relief osseux situé au-dessus de l’articulation du coude (sur la face externe du bras). Cette affection fait partie de ce que l’on appelle les "troubles musculo-squelettiques du membre supérieur".

L’épicondylite est liée à une atteinte des tendons qui fixent les muscles de l’avant-bras sur l’épicondyle. La douleur ressentie peut avoir différentes origines (micro-déchirures des tendons, petites lésions au niveau de leur insertion sur l’os, etc.) Elle survient après une sollicitation du bras importante et/ou répétée.

Inflammation des tendonstendonsFaisceau de tissu conjonctif résistant, élastique et fibreux, qui sert à fixer les muscles sur les os. provoquant des douleurs dans la zone de l’épicondyle - ©CNAMTS 2013
Inflammation des tendons provoquant des douleurs dans la zone de l’épicondyle - ©CNAMTS 2013

Sachez que des douleurs du coude peuvent aussi être dues à une épitrochléite, affection comparable à l’épicondylite touchant l’épitrochlée (petit relief osseux de la face interne du bras). Toutefois, cette maladie est moins fréquente.

Quels sont les symptômes de l’épicondylite ?

L’épicondylite peut survenir brutalement ou progressivement. Parfois, l’épicondyle commence par devenir plus sensible au toucher, avant l’apparition de la douleur proprement dite.

La douleur du coude apparaît suite à des mouvements répétés et/ou intensifs de la main et du bras. Elle se situe au niveau de l'épicondyle et peut diffuser à la face externe de l'avant bras.

La personne touchée peut souffrir :

  • en répétant le geste qui a provoqué l’épicondylite ;
  • en dépliant le bras ;
  • en saisissant des objets bras tendu ;
  • en effectuant un mouvement de rotation, par exemple pour ouvrir une porte.

Quelles sont les activités pouvant causer une épicondylite ?

Cette maladie touche souvent des personnes exerçant des activités professionnelles spécifiques ou certains loisirs.

Les travaux répétitifs mobilisant les bras

Le risque s’accentue en cas de tâches impliquant des rotations ou des flexions réitérées, ou une frappe d’objets répétée avec la main. Dans ce cadre, certains éléments favorisent encore plus les lésions des tendons :

  • absence de temps de repos ou de récupération,
  • travail au froid,
  • exposition à des vibrations.

Le tennis

Dans la pratique de ce sport, l’inflammation des tendons (tennis elbow) peut être provoquée par :

  • le fait de tenir vigoureusement la raquette, poing serré,
  • les rotations fréquentes de l’avant-bras (vers l’intérieur ou l’extérieur) avec flexions répétées du poignet,
  • les gestes saccadés.

Le bricolage

Le serrage du marteau et la frappe énergique, liée à l’usage de cet outil, sont des facteurs favorisant l’épicondylite.

Épicondylite : les bons réflexes et les cas pour lesquels il faut consulter

En cas d’épicondylite, vous pouvez réduire les douleurs du coude en mettant cette articulation au repos. La prise d’antalgiques ou d’anti-inflammatoires en automédication peut aussi vous soulager. Si les symptômes persistent, il est conseillé de consulter votre médecin traitant. Exceptionnellement, dans certains cas, une échographie permet d’affiner le diagnostic.

Que faire soi-même en cas d’épicondylite ?

Pour réduire les symptômes, vous pouvez :

  • repérer les mouvements à l’origine des douleurs, puis si possible, arrêter les activités en cause ;
  • appliquer une poche réfrigérante sur la zone douloureuse, afin de diminuer l’inflammation.

Consulter l’article "Épicondylite : définition, symptômes et facteurs de risque"

Vous pouvez aussi prendre, dès que la douleur apparait, l’un des deux types de médicaments suivants (par voie orale) :

  • les antalgiques dits "non spécifiques", tels que le paracétamol ;
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou "AINS" (ex. : ibuprofène, kétoprofène, aspirine).

LE SAVIEZ-VOUS ?

Des règles à respecter en cas d’automédication
Si vous entreprenez un traitement médicamenteux sans prescription médicale, appliquez les conseils suivants :

  • ne dépassez pas la dose maximale quotidienne autorisée. De plus, suivez bien la posologie (quantité et fréquence de prise recommandées par la notice) et l’intervalle minimum à respecter entre deux prises. En effet, un surdosage pourrait avoir des effets néfastes sur votre santé (toxicité) et entraîner une accoutumance au produit ;
  • pour les mêmes raisons, sauf avis médical contraire, évitez d'associer ou d'alterner des antalgiques de compositions différentes ;
  • vérifiez que vous ne prenez pas plusieurs médicaments contenant la même molécule : de nombreux médicaments contiennent du paracétamol, ou de l'ibuprofène ;
  • n’utilisez pas un médicament si vous présentez l’une des contre-indications précisées dans la notice ;
  • si l’antalgique n'est pas efficace rapidement et que la douleur persiste, consultez votre médecin traitant. N'oubliez pas de lui préciser le type de traitement pris (médicament, dose, fréquence).

Le traitement en cas d’épicondylite

Le traitement de l’épicondylite comporte la mise au repos du bras atteint. Parfois, l’état du patient nécessite des soins supplémentaires (traitement médical, exercices musculaires, chirurgie). Un arrêt de travail peut aussi être utile dans certains cas.

Le traitement de l’épicondylite s'appuie principalement sur la mise au repos des muscles et tendons atteints. La guérison intervient spontanément, en moyenne dans les 12 mois suivant le début des symptômes.

Consulter l’article "Épicondylite : définition, symptômes et facteurs de risque"

Toutefois, dans certains cas, des soins médicaux et de kinésithérapie sont prescrits pour réduire l’inflammation et la douleur. Le recours à la chirurgie n'est envisagé qu'après échec du traitement médical.

Quel traitement pour une épicondylite ?

Une prise en charge précoce accélère la guérison. Cependant, le traitement peut durer plusieurs semaines à plusieurs mois.

Il existe différents types de soins possibles, selon les cas :

  • Un traitement médicalUne infiltration de corticoïdes
    • Les antalgiques dits "non spécifiques", tels que le paracétamol.
    • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou "AINS" (ex. : ibuprofène, kétoprofène, aspirine).
  • Réalisée dans les zones douloureuses, elle soulage efficacement la douleur à court terme. Cependant, les infiltrations ne sont pas anodines et peuvent fragiliser le tendon. Si celui-ci est partiellement déchiré, les infiltrations sont donc contre-indiquées.
  • Un programme d’exercices musculaires
    Il est mis en place avec un kinésithérapeute, une fois passées les douleurs aiguës ressenties au début de l’épicondylite.
  • Une intervention chirurgicale
    On l’envisage très rarement, chez des personnes souffrant d’une épicondylite chronique (qui persiste durant plus d’un an, malgré les soins) et rebelle au traitement médical. Cette forme de la maladie concerne moins de 10 % des patients. L’intervention peut associer divers gestes : section d'un tendon, désinsertion musculaire, allongement tendineux.... Ce type d’opération peut se dérouler par arthroscopie. Les complications sont peu fréquentes : infection, atteinte nerveuse, raideur articulaire, faiblesse musculaire, algoneurodystrophie.... Pour une bonne récupération, la rééducation est indispensable.

Pour éviter toute aggravation ou récidive, veillez aussi à adopter des gestes protecteurs, dans la vie quotidienne comme au travail.

Consulter l'article "Des habitudes à adopter pour éviter l’épicondylite"

Le travail en cas d'épicondylite

En l'absence d'intervention chirurgicale, votre médecin traitant peut être amené à vous prescrire un arrêt de travail. Il en adapte la durée à votre situation personnelle.

Après une intervention chirurgicale pour épicondylite rebelle, la durée de l'arrêt de travail est adaptée selon un certain nombre de critères :

  • le côté atteint (côté dominant ou non) ;
  • la nature du geste chirurgical et la survenue éventuelle de complications ;
  • les lésions associées à l'épicondylite ;
  • le type d'emploi et, si nécessaire, les possibilités d'adapter le poste ;
  • la nécessité de conduire un véhicule.

Un arrêt de 4 semaines est en général suffisant  pour un travail sédentaire ; il peut être de 10 à 11 semaines en cas de forte sollicitation du membre supérieur avec port répété de charges au cours du travail.

Votre médecin traitant peut vous orienter vers votre médecin du travail pour une visite de pré-reprise. Cette visite permet d'évaluer votre aptitude au poste de travail que vous occupez et d'en proposer une adaptation, en accord avec votre employeur.

Une visite médicale auprès du médecin du travail est obligatoire pour tout arrêt de travail supérieur à 30 jours. Elle doit intervenir dans un délai de huit jours après votre retour en entreprise.

La reprise des activités sportives en cas d'épicondylite

En cas de traitement médical de votre épicondylite, demandez à votre médecin traitant quelles activités sportives et de loisir vous sont permises.

Après un traitement chirurgical, la reprise des activités sportives est progressive en fonction de la récupération du coude, en général à partir du troisième mois pour les sports de raquette et à partir du sixième mois pour les sports de compétition.

Des habitudes à adopter pour éviter l’épicondylite

La prévention au cours des activités quotidiennes et, si nécessaire, professionnelles constitue le moyen le plus efficace pour empêcher l’apparition d’une épicondylite.

La prévention au quotidien

Voici quelques conseils généraux, à appliquer au travail ou durant vos loisirs :

  • effectuez des mouvements souples plutôt que saccadés ;
  • avant tout travail de force ou effort, échauffez-vous et buvez de l’eau ;
  • pendant l’effort, essayez de garder le coude fléchi plutôt que tendu ;
  • lorsque vous portez ou soulevez un objet, placez de préférence votre main paume vers le haut ;
  • évitez tout serrage intensif (ex. : vissage en force) ;
  • essayez d’alterner d’éventuelles tâches répétitives avec d’autres types de travaux, ou faites des pauses.

La prévention de l’épicondylite en milieu professionnel

Votre entreprise peut mettre en place une démarche spécifique pour éviter l’épicondylite, en collaboration avec le médecin du travail. Ainsi, après l’identification des tâches à risque, certaines mesures sont parfois appliquées :

  • nouvelle organisation de l’activité, pour limiter un éventuel aspect répétitif ;
  • instauration de micro-pauses de récupération ;
  • réaménagement des postes de travail ;
  • adaptation des outils, équipements et protections individuelles (par exemple pour réduire l’exposition aux vibrations) ;
  • suivi médical renforcé des personnels effectuant des travaux à risque (exposition aux vibrations).
Sources
  • Site : http://www.ameli-sante.fr/ et http://www.physiojpp.com/fr/saviez-vous/epicondylite
  • Centre canadien d’Hygiène et de Sécurité au Travail. Épicondylite (tennis elbow). Site internet : cchst.ca. Hamilton (Ontario, Canada);2011 [consulté le 11 juin 2013]
  • Société française de Médecine générale. L’épicondylite. Site internet : sfmg.org. Paris;2009 [consulté le 11 juin 2013]
  • Vanwelde A. Épicondylite : kinésithérapie préférable à une infiltration ? Minerva. 2007;6 (6):94–6. [consulté le 11 juin 2013]
  • Haute Autorité de Santé (HAS). Traitement arthroscopique de l’épicondylite. Site internet : has-sante.fr. Paris;2006 [consulté le 11 juin 2013]
  • Waseem M, Nuhmani S, Ram CS, Yadav Sachin. Lateral epicondylitis: a review of the littérature. Journal of Back and Musculoskeletal Rehabilitation. 2012;25 (2):131–142.
  • Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS). Arrêt de travail - Epicondylite latérale rebelle : traitement chirurgical après avis de la HAS. Site internet : CNAMTS. Paris ; 2015[consulté le 17 mars 2015]

Posté par Trinityxyz à 19:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le temps...

Deux années que je n'ai pas écrit sur ce blog... Le temps, pour moi, a passé très vite... Je n'ai quasiement pas brodé depuis pour plusieurs raisons :

Manque de temps certes (redevenue étudiante pendant une année)

Et surtout un trouble musculo-squelettique quand je brode qui déclenche une épicondylite. C'est d'abord mon coude gauche qui a été touché, le repos et ne plus laissé dans le vide ce coude en brodant a résolu le problème...

L'été dernier j'ai repris l'aiguille trois jours et depuis je souffre d'une epicondylite au coude droit. Elle est hyper douloureuse et assez handicapante. J'ai la sensation d'avoir le muscle de l'avant bras à vif. Et il est difficile de mettre mon coude au repos étant donné que j'utilise la main droite pour écrire et pour manipuler la souris. 

Pour calmer les douleurs, j'ai donc opté pour le Flector Tissu Gel

flector-tissu-gel-ep-1-5-emplatres-medicamenteux-f280-f280

Posté par Trinityxyz à 18:50 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


13 janvier 2014

Aubusson : Nouvelle expérience...

Il y a très longtemps, au siècle dernier, exactement en 1999... ma mère avait eu l'idée de commander une tapisserie à faire au point d'Aubusson... Mais depuis la réception du colis... celui-ci n'avait jamais été ouvert. Donc lors des dernières fêtes, ma curiosité m'a amené à ouvrir le colis et j'ai commencé la chose. Certes ce type de travail ne me plait pas trop... mais il faut parfois passer le temps d'autant plus au moment des fêtes.

J'ai commencé... et Dieu que c'est long et fatiguant.

PC310009a

 

aubusson

 

Posté par Trinityxyz à 03:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Pas le temps...

Et cela ne risque pas d'être mieux en 2014... Je n'ai plus le temps de broder et si seulement c'était la seule chose que je n'ai pas le temps de faire !

Les vacances de Noël m'ont permis de terminer un cadeau de naissance.

PC310017a

Je ne vous conseille pas  ce bavoir, très désagréable à broder.

PC310010a PC310011a

PC310016a PC310015a

Posté par Trinityxyz à 03:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 septembre 2013

Mary Wigham XIII

Les motifs sont terminés. Il reste donc la personnalisation en brodant les lettres. Comme je n'ai pas encore totalement finalisé les initiales que j'allais brodées, cela risque encore de prendre quelques temps.

MW-2013

Posté par Trinityxyz à 21:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 août 2013

Mary Wigham XII

La fin est en vue...

WP_20130819_011

WP_20130819_007

Posté par Trinityxyz à 23:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 août 2013

Mary Wigham XI

MW-2013

MW-2013

Posté par Trinityxyz à 15:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,