Après une longue, très longue absence... me revoilà...

Je n'avais plus brodé depuis bientôt deux années... Arrêt, tout d'abord, à cause des épicondylites que j'ai mis du temps à calmer et ensuite un changement de boulot qui m'a accaparé l'ensemble de mon temps pendant 18 mois... et conduit jusqu'au burn out.

Je tente de me remettre de cette douloureuse maladie du travail...

Je ne conseille à personne la gestion d'un EHPAD.... Actuellement dans la plupart des EHPAD, les tutelles, les décideurs nous demandent d'organiser une maltraitance institutionnelle... Nous n'avons pas de moyens financiers qui nous permettraient d'avoir au moins un effectif de soignants décent pour s'occuper dignement et humainement de nos aînés. La non maltraitance est possible au prix d'une créativité qui épuise les soignants et maltraite ouvertement les managers qui sont sans cesse en conflits avec leur conscience professionnelle, leur éthique... et le maintien à tout prix du cadre de fonctionnement déjà insuffisant.

C'est HONTEUX !

Je me suis battue, pendant 18 mois, pour faire tourner ce qui est impossible étant donné nos moyens humains et logistiques... Je me suis épuisée face à des services supports dont l'encadrement est incompétent et clairement fainéant, une direction qui manifestement refuse de prendre ses responsabilités sur le massacre qu'elle nous oblige à tenter d'organiser. Des chefaillons nuisibles, malveillants prêts à tout pour vous pousser à la faute afin de préserver leurs privilèges injustes étant donnés leurs capacités, qualifications et compétences... 

Rendez-vous compte, chaque aide-soignant doit chaque matin faire la toilette à la chaine de 20 personnes... Comment pouvoir être bienveillant dans ces conditions ????

On n'a rien trouvé à me reprocher sur mon travail... malgré le harcélement d'un des chefaillons...

Ah si...

Je suis trop gentille et trop empathique avec mes collaborateurs.... je devrais uniquement les surveiller et les sanctionner parce qu'ils prennent des pauses trop longues....

Mon type de management est tellement mauvais que depuis que je suis là, l'absentéisme "ordinaire" a disparu....


Ah oui, je suis tellement mauvaise que les agents reviennent systématiquement quand c'est moi qui les rappelle... Ce qui est le signe d'une confiance évidente envers leur encadrement. 

Enfin, je suis une vilaine qui ose faire de la traçabilité, argumenter, signaler les dysfonctionnements, les manques de matériel basique, rappeler les demandes non honorées par les services support depuis des mois... En effet, en faisant cela "j'oblige" mes supérieurs à agir...

Et par dessus tout, je ne suis pas un gentil petit soldat, stupide qui obéit au doigt et à l'oeil et qui ne remet jamais en cause le système et ses défaillances...

En gros, je fais mon boulot et même plutôt bien.... mais j'ai la faiblesse de ne pas mépriser ceux que j'encadre...

Mon autorité s'affirme par mes compétences, l'exemple que je donne, ma légitimité... et ça marche !

MAIS je suis atypique... ET en avance de quelques révolutions managériales au sein des hôpitaux...

Je n'ai jamais adhéré au taylorisme et lean management (qui n'a de participatif que le nom).

Je suis plus dans un management dit éclairé... et ça marche... Bon, ok, sauf avec la CGT encore enfermée dans sa pseudo lutte des classes mais surtout dans ses revendications partisanes pour ne rien faire... Ah si, se créer des privilèges individuels... mentir, harceler ses collègues, ses supérieurs... et empêcher toute amélioration des conditions de travail des autres, ceux qu'ils sont sensés représenter.

Modeles-management-generations